De façon générale, l’objet des communautés économiques régionales est de faciliter l’intégration économique régionale des membres et, plus largement, de préparer la Communauté économique africaine établie par le Traité d’Abuja (1991).

Le Plan d’action de Lagos de 1980 pour le développement de l’Afrique et le Traité d’Abuja ont proposé la création de communautés économiques régionales devant servir de base à l’intégration de l’Afrique, d’abord par région puis sur l’ensemble du continent.

Source : Union africaine, www.au.int/en/organs/recs

Communautés économiques régionales

Explorer les communautés économiques régionales

  • CEN–SAD: Communauté des États sahélo-sahariens
  • COMESA: Marché commun de l’Afrique orientale et australe
  • CAE: Communauté de l’Afrique de l’Est
  • CEEAC: Communauté économique des États de l’Afrique centrale
  • CEDEAO: Communauté des États d’Afrique de l’Ouest
  • IGAD: Autorité intergouvernementale pour le développement
  • SADC: Communauté de développement de l’Afrique australe
  • UMA: Union Maghreb Arabe

Principales conclusions

Les résultats de l’indice sont conformes aux progrès constatés dans les programmes d’intégration de chaque communauté économique régionale. Les CER obtiennent des notes élevées dans les domaines retenus à ce jour en priorité pour l’intégration régionale.

Les performances de chaque CER, pour chaque dimension, sont différentes et cela montre comment les progrès sont accomplis par une démarche régionale visant l’intégration, plutôt que par une approche suivie à l’échelle du continent.

Les notes se situent en moyenne à 0,470 sur une échelle allant de 0 à 1.

Les notes moyennes de l’intégration régionale pour les huit CER sont inférieures à la moitié de cette échelle 0-1, ce qui montre que des progrès sont encore à faire pour assurer l’intégration d’ensemble des diverses régions du continent.

La CAE est la communauté économique régionale la mieux intégrée.

Sa note est supérieure à la moyenne pour chacune des dimensions de l’intégration régionale, à l’exception de l’intégration financière et macroéconomique.

La SADC et la CEDEAO obtiennent des notes supérieures à la moyenne pour l’ensemble de l’intégration régionale.

Ainsi, la SADC obtient des notes moyennes supérieures à ceux de l’ensemble des CER pour les dimensions de l’infrastructure régionale, de la libre circulation des personnes et de l’intégration financière et macroéconomique.

La CEDEAO obtient une note moyenne supérieure à la moyenne des notes des CER pour les dimensions de la libre circulation des personnes et de l’intégration financière et macroéconomique.

Répartition des notes des CER par dimension

Chart

Intégration commerciale
Infrastructure régionale
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et convergence des politiques macroéconomiques

Data

 Libre circulation des personnes Intégration commerciale Intégration productive Intégration financière et convergence des politiques macroéconomiques Infrastructures régionales et connexions
Moyenne 0.50 0.62 0.45 0.30 0.48
UMA 0.49 0.63 0.48 0.22 0.49
COMSEA 0.27 0.57 0.45 0.34 0.44
CAE 0.72 0.78 0.55 0.16 0.50
CEEAC 0.40 0.53 0.29 0.60 0.45
CEDEAO 0.80 0.44 0.27 0.61 0.43
SADC 0.53 0.51 0.35 0.40 0.50
CEN-SAD 0.48 0.35 0.25 0.52 0.25
IGAD 0.45 0.50 0.43 0.22 0.63