L’indice est un projet commun de la Banque africaine de développement, de la Commission de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique ; il fait la synthèse des dimensions suivantes : libre circulation des personnes, intégration commerciale, intégration productive, liaisons et infrastructures régionales et convergence des politiques macroéconomiques.

Principales conclusions

Pour ce qui est des mesures spécifiques pour une relance, le Kenya pourrait envisager de ratifier le protocole du Marché commun sur la libre circulation des personnes, de lever les exigences en matière de visa ou d’accorder des visas à l’arrivée aux ressortissants d’un plus grand nombre de pays africains, de réduire davantage les tarifs sur les importations intrarégionales et d’étudier d’autres mesures pour stimuler le commerce intrarégional de marchandises.

Consulter une analyse plus détaillée.

  • Premier de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) (score: 0.74) Premier du Marché commun de l'Afrique de l'Est et de l'Afrique australe (COMESA) (score: 0.57).

COMESA

Classement du Kenya dans la COMESA

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Kenya's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

CAE

Classement du Kenya dans la CAE

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Kenya's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

CEN-SAD

Classement du Kenya dans la CEN-SAD

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Kenya's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

IGAD

Classement du Kenya dans la IGAD

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Kenya's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

Analyse des performances du Kenya's selon les diverses dimensions

Libre circulation des personnes: Le Kenya permet aux ressortissants de 33 autres pays africains d’entrer sans visa ou avec visa à l’arrivée. Le pays a ratifié les instruments pertinents de la Communauté de l'Afrique de l'Est relatifs à la libre circulation des personnes, aux droits d’établissement et à la libre circulation des travailleurs de même que l’instrument de la Communauté des États sahélo-sahariens, mais il n’a pas ratifié le protocole du Marché commun de l'Afrique de l'Est et de l'Afrique australe sur la libre circulation des personnes. 

Intégration commerciale: Le Kenya applique un tarif moyen de zéro sur les importations en provenance de la Communauté de l'Afrique de l'Est, et un tarif moyen de 1 % seulement sur les importations en provenance du Marché commun de l'Afrique de l'Est et de l'Afrique australe. Cependant, étant donné que les membres du Marché commun appliquent en général un tarif moyen faible sur les importations en provenance de ce bloc, le pays se classe quatorzième parmi les pays membres dudit bloc pour ce qui est de cette mesure. Le commerce (en part du PIB) entre le Kenya et les autres communautés économiques régionales dont il est membre est contrasté. Les importations en provenance des autres membres des communautés régionales sont relativement faibles (1 % ou moins), tandis que les exportations sont quelque peu plus importantes; 2 % vers la Communauté de l'Afrique de l'Est et 3 % vers le Marché commun. 

Intégration productive: Le Kenya est tout à fait intégré dans les chaînes de valeur régionales. Son commerce est dans une certaine mesure complémentaire de celui de ses partenaires. Sa part des biens intermédiaires dans ses importations en provenance des communautés économiques régionales s’établissait à 21 % tandis que la part des biens intermédiaires dans les exportations totales au sein de la région était en moyenne de 46 %. 

InfrastructuresLa largeur de bande Internet du Kenya par habitant qui se monte à environ 21 mégabits par seconde par personne est la plus élevée du continent. La largeur de bande Internet est importante pour les communications internationales, tant au sein qu’en dehors de l’Afrique, notamment pour soutenir le commerce des services. Environ 71 % des vols internationaux à destination et en provenance du Kenya sont des vols internes au Marché commun et 63 % de ces vols sont des vols internes au Communauté de l'Afrique de l'Est. 

Le commerce (en part du PIB) du Kenya avec les autres commissions économiques régionales dont il est membre est contrasté. Les importations en provenance des autres membres des commissions régionales sont relativement faibles (1 % ou moins), tandis que les exportations sont quelque peu plus importantes; 2 % vers la Communauté de l'Afrique de l'Est et 3 % vers le Marché commun. 

  • Libre circulation des personnes: premier ex-aequo de la CAE avec le Rwanda (score: 0.8); 4ème ex-aequo du COMESA (score: 0.44).
  • Intégration commerciale: premier de la CAE (score: 1); 4ème du COMESA (score: 0.81).
  • Intégration productive: premier de la CAE (score: 0.84); 2ème du COMESA (score: 0.75).
  • Infrastructures: 3ème de la CAE (score: 0.44). Le meilleur de la CAE est le Burundi avec un score de 0.84. 6ème du COMESA (score: 0.48).
  • Intégration financière et convergence des politiques macroéconomiques: 2ème de la CAE (score: 0.20). Le meilleur de la CAE est le Rwanda (0.50). 10ème du COMESA (score: 0.38).