L’indice est un projet commun de la Banque africaine de développement, de la Commission de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique ; il fait la synthèse des dimensions suivantes : libre circulation des personnes, intégration commerciale, intégration productive, liaisons et infrastructures régionales et convergence des politiques macroéconomiques.

Principales conclusions

Consulter une analyse plus détaillée.

  • 3e place dans la CEDEAO (score: 0.63).
  • Le pays le plus performant dans la CEDEAO est la Côte d’Ivoire (score: 0.68).*

CEN-SAD

Classement du Sénégal dans la CEN-SAD

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Sénégal's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

CEDEAO

Classement du Sénégal dans la CEDEAO

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Sénégal's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

Analyse des performances du Sénégal's selon les diverses dimensions

Libre circulation des personnes: Le Sénégal est membre à la fois de la CEDEAO et de la CEN-SAD. Il applique à 100 % les protocoles portant sur la liberté de mouvement adoptés par les deux organisations. Le pays autorise près de 55 % des ressortissants des pays africains à entrer sans visa ou avec un visa à l’arrivée. Le pays est en quinzième position en Afrique en termes de cet indicateur.

Intégration commerciale: Le Sénégal applique de faibles tarifs douaniers, d’environ 0,1 % en moyenne, sur les produits en provenance des communautés économiques régionales de la CEDEAO et de la CEN-SAD. Il est noté des parts respectives de 17 % et 6 % de ses exportations et importations dans le commerce intra-africain, et une part moyenne globale de 12 % dans le commerce intra-africain. Le Sénégal est ainsi classé au troisième rang en termes de son intégration commerciale dans la CEDEAO.

Intégration productive: Le Sénégal fait preuve d’une assez forte complémentarité productive de ses biens, ce qui peut lui permettre de s’insérer facilement dans une chaîne de valeur régionale. Le pays est classé à la première position dans la CEDEAO pour l’indice de complémentarité commerciale. Le pays affiche aussi une bonne position en termes d’intégration en amont avec le reste de la sous-région, avec une part des exportations en biens intermédiaires au sein du commerce intrarégional de 22% en 2013. Par contre, l’intégration en aval est plus limitée, avec une part d’importations en biens intermédiaires dans le commerce sous-régional de 12%.

Infrastructure: En matière d’infrastructures, le Sénégal se situe à la 12e place dans la CEDEAO, ce qui traduit une intégration relativement limitée de ses infrastructures. Le pays affiche une capacité de débit internet de 1,25 mégabit par personne, ainsi qu’une capacité de production en électricité de 0,04 mégawattheure par personne. Ces données soulignent un certain retard au niveau de la connectivité du Sénégal. Parallèlement, le pourcentage de routes pavées du Sénégal se restreint à 19 %, ce qui peut nuire aux activités commerciales, notamment pour les besoins logistiques de transport. L’indice montre ainsi une intégration infrastructurelle assez faible pour un pays ayant une bonne capacité d’intégration commerciale.

Des informations qui concernent la performance du Sénégal dans la dimension de l’intégration financière et la convergence des politiques macroéconomiques peuvent être consultées dans le site web de l’indice d’intégration régionale en Afrique ou encore dans le rapport sur l’indice.

  • Libre circulation des personnes: score égal avec tous les autres pays membres de la CEDEAO (score: 0.8).
  • Intégration commerciale: 13e rang dans la CEDEAO (score: 0.11). Le pays le plus per-formant dans la CEDEAO est le Nigéria (score: 1).
  • Intégration productive: 11e rang dans la CEDEAO (score: 0.17). Le pays le plus performant dans la CEDEAO est la Gambie (score: 0.52).
  • Infrastructures: 5e rang dans la CEDEAO (score: 0.35). Le pays le plus performant dans la CEDEAO est le Cap Vert (score: 0.68).
  • Intégration financière et convergence des poli-tiques macroéconomiques: 15e rang dans la CEDEAO (score: 0.00). Le pays le plus performant dans la CEDEAO est le Niger (score: 1).