L’indice est un projet commun de la Banque africaine de développement, de la Commission de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique ; il fait la synthèse des dimensions suivantes : libre circulation des personnes, intégration commerciale, intégration productive, liaisons et infrastructures régionales et convergence des politiques macroéconomiques.

Principales conclusions

Parmi les mesures qui permettraient au Swaziland d’améliorer ses performances, il faudrait envisager : L’élimination de l’obligation de visa, ou la faculté d’obtenir le visa à l’arrivée, pour les nationaux d’un plus grand nombre de pays africains ; La ratification du Protocole du COMESA sur la libre circulation des personnes, si ce n’est pas encore fait ; et Des mesures permettant d’améliorer la connectivité des réseaux téléphoniques avec les autres pays africains.

Consulter une analyse plus détaillée.

  • Treizième dans le COMESA (0,36). Cinquième dans la SADC (0,52).
  • Dans la SADC, l’Afrique du Sud vient au premier rang (0,74)*.

COMESA

Classement du Swaziland dans la COMESA

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Swaziland's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

SADC

Classement du Swaziland dans la SADC

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Swaziland's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

Analyse des performances du Swaziland's selon les diverses dimensions

Liberté de circulation des personnes Les pays africains sont classés en fonction des trois indicateurs de cette dimension de l’Indice africain d’intégration régionale : la proportion de protocoles des communautés économiques régionales portant sur la liberté de circulation des personnes qui ont été ratifiés (pour les communautés économiques régionales dont le pays fait partie), le nombre des autres pays africains dont les nationaux n’ont pas besoin de visa pour entrer dans le pays et le nombre d’autres pays africains dont les nationaux ont besoin d’un visa qu’ils obtiennent à l’arrivée. Le Swaziland a une position relativement favorable pour cette dimension. Selon les sources consultées, les nationaux de 17 autres pays africains n’ont pas besoin de visa pour entrer au Swaziland. Ce pays a ratifié les instruments pertinents de la SADC concernant la liberté de circulation des personnes, les droits d’établissement et la liberté de circulation des travailleurs (art. 14, 17 et 18 du Traité constitutif de la SADC), mais selon les dernières informations disponibles, il n’a pas ratifié le protocole correspondant du COMESA (CEA, BAD et CUA, 2012 ; CEA, CUA et BAD, 2013 ; CEA et CUA, 2015).

Intégration commerciale L’indice regroupe plusieurs indicateurs de l’intégration commerciale, et notamment les droits de douane moyens appliqués aux importations et aux exportations de marchandises à l’intérieur de la communauté économique régionale. Le commerce des services n’est pas inclus faute de données. Le Swaziland se classe très bien au regard de l’intégration commerciale. Si l’on examine ces indicateurs en détail, on voit qu’en 2014 le droit de douane moyen appliqué au Swaziland était de 1,2 % des importations en provenance des pays du COMESA et qu’il était nul sur les importations en provenance des pays de la SADC ; le Swaziland est à cet égard au même point que Maurice au sein de la communauté économique régionale (UNSD, 2015 ; CTI, 2015). Le commerce du Swaziland avec les pays de la SADC en pourcentage de son PIB est relativement vigoureux et ses exportations (en excluant les réexportations) vers le bloc ont représenté en moyenne 28 % du PIB entre 2010 et 2013 ; à cet égard, le Swaziland est au premier rang dans la SADC. Les exportations (en excluant les réexportations) vers les pays du COMESA ont représenté en moyenne 4 % du PIB du pays au cours de la même période. La part du Swaziland dans les importations intra-SADC par rapport au PIB a été en moyenne de 42 % entre 2010 et 2013 (deuxième rang dans la SADC, derrière le Lesotho, avec 81 %), mais ses importations en provenance du COMESA ne représentent que 0,5 % du PIB. Il y a donc une bonne intégration dans la SADC, mais non du COMESA (UNSD, 2015 ; UNCTAD Stat, 2015 ; bureaux nationaux de statistique).

Intégration productive Le Swaziland se classe assez bien par rapport aux autres membres de la SADC et du COMESA pour l’intégration dans les chaînes de valeur régionales. Sa part dans le commerce intrarégional en termes de PIB est élevée, son commerce avec les autres pays de la région est relativement orienté vers les produits intermédiaires. Le Swaziland se classe assez bien par rapport aux autres membres de la SADC et du COMESA (cinquième dans le COMESA, derrière l’Égypte, Djibouti, le Kenya et l’Ouganda et troisième dans la SADC, derrière la République-Unie de Tanzanie et l’Afrique du Sud) au regard de l’indice de complémentarité du commerce et des marchandises établi par la CNUCED, entre 2010 et 2013 ; cet indice mesure la complémentarité du commerce d’un pays avec celui de ses partenaires. Cela indique une certaine spécialisation par le commerce entre le Swaziland et les autres pays de la région. L’indice mesure aussi l’intégration productive, en examinant le commerce intrarégional des produits intermédiaires. On ne dispose pas de données permettant d’établir cet indicateur pour le Swaziland pour la période considérée. 

Infrastructures : S’agissant de l’infrastructure et de son intégration dans la région, sur 11 pays pour lesquels des données sont disponibles, le Swaziland vient au sixième rang à partir du bas pour le coût de l’itinérance sur le téléphone mobile parmi les membres de la SADC, mais le coût le plus élevé parmi les membres du COMESA. L’information sur l’intégration financière et la convergence des politiques macroéconomiques dans les communautés économiques régionales dont le Swaziland est membre peut être consultée sur le site Web consacré à l’indice d’intégration régionale en Afrique.

  • Liberté de circulation des personnes : septième rang dans le COMESA (0,395), premier dans la SADC (0,70).  
  • Intégration commerciale : quinzième rang dans le COMESA (0,47), cinquième dans la SADC (0,55). Dans la SADC, l’Afrique du Sud vient au premier rang (1).  
  • Intégration productive : huitième rang dans le COMESA (0,495), cinquième dans la SADC (0,39). Dans la SADC, c’est le Zimbabwe qui est au premier rang (0,74).  
  • Infrastructures : onzième rang dans le COMESA (0,44) ; cinquième dans la SADC (0,58). Dans la SADC, le Botswana vient au premier rang (0,82).
  • Intégration financière et convergence des politiques macroéconomiques : Dix-neuvième rang dans le COMESA (0,00), huitième dans la SADC (0,37). Dans la SADC, l’Afrique du Sud vient au premier rang (0,915).

Références

Centre du commerce international, Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement,Organisation mondiale du commerce, 2015. Market access map. À consulter à l’adresse suivante : http://www.macmap.org/

Commission économique pour l’Afrique (CEA), Banque africaine de développement (BAD) et Commission de l’Union africaine (CUA), 2013. Assessing regional integration in Africa VI: harmonizing policies to transform the trading environment. Addis-Abeba, Commission économique pour l’Afrique, 2013. À consulter à l’adresse suivante: www.uneca.org.

2012. Assessing Regional Integration in Africa V: Towards an African Continental Free Trade Area, Addis-Abeba, Commission économique pour l’Afrique, 2012. À consulter à l’adresse suivante : www.uneca.org

2015. Indice africain d’intégration régionale – Emerging findings. Présentation à une réunion parallèle de la huitième Conférence des ministres de l’Union africaine et de la CEA. Addis-Abeba, 16 mars.

Commission économique pour l’Afrique (CEA), et Commission de l’Union africaine (CUA), 2015. Report on the state-of-play of progress towards regional free trade areas (FTAs) at regional economic community level, both in the Tripartite and other regional economic communities. Communication à la Réunion des ministres du commerce de l’Union africaine. Addis-Abeba, 8 au 15 mai 2015.

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, 2015. UNCTADStat. À consulter à l’adresse suivante : http://unctadstat.unctad.org/.

Nations Unies, Division de statistique, 2015. UN Comtrade Database. À consulter à l’adresse suivante : http://data.un.org