L’indice est un projet commun de la Banque africaine de développement, de la Commission de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique ; il fait la synthèse des dimensions suivantes : libre circulation des personnes, intégration commerciale, intégration productive, liaisons et infrastructures régionales et convergence des politiques macroéconomiques.

Principales conclusions

Consulter une analyse plus détaillée.

  • Deuxième de la Communauté d’Afrique de l’Est (score: 0.58). Troisième du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (score: 0.52).
  • Le meilleur résultat dans la Communauté d’Afrique de l’Est est le Kenya (score: 0.66).

COMESA

Classement du Ouganda dans la COMESA

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Ouganda's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

CAE

Classement du Ouganda dans la CAE

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Ouganda's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

IGAD

Classement du Ouganda dans la IGAD

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Ouganda's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

Analyse des performances du Ouganda's selon les diverses dimensions

Libre circulation des personnes: L’Ouganda a un bon classement (3e ex-æquo de la CAE et 2e du COMESA). Il permet aux ressortissants des autres pays africains soit d’entrer dans le pays sans visa, soit d’en obtenir un à l’arrivée. Le pays a ratifié l’instrument pertinent de la CAE sur la libre circulation des personnes, mais pas celui du COMESA. L’IGAD ne dispose pas encore d’un instrument sur la libre circulation des personnes (Commission économique pour l’Afrique et Commission de l’Union africaine, 2015a).

Intégration commerciale: L’Ouganda (2e de la CAE et 5e du COMESA) a bien avancé dans l’élimination des obstacles tarifaires aux importations en provenance des autres pays africains qui appartiennt aux mêmes communautés économiques régionales. À l’instar de tous les autres membres de la CAE, l’Ouganda applique des tarifs zéro aux importations en provenance des autres pays membres. Il applique également un tarif moyen faible de 0,68 % aux importations en provenance de pays du COMESA, bien que la plupart des membres du Marché commun appliquent des tarifs moyens encore plus faibles. À 0,1 %, de tous les membres de l’IGAD, c’est l’Ouganda qui applique le tarif moyen le plus faible aux importations en provenance des pays de ce bloc (Division de statistique, 2015; Centre du commerce international, 2015). Cependant, en ce qui concerne la facilité de laisser circuler les marchandises à travers les frontières, l’Ouganda n’a pas un score particulièrement bon: il se classe 36e en Afrique.

Intégration de la production: Le commerce du pays est complémentaire de celui des autres pays appartenant aux mêmes communautés économiques régionales, ce qui indique qu’il se spécialise peut-être pour s’intégrer dans les chaînes de valeur. Parmi les membres des communautés économiques régionales auxquelles l’Ouganda appartient, seuls l’Égypte et le Kenya ont des scores de complémentarité commerciale intrarégionale plus élevés, selon l’indice de complémentarité commerciale produit par la CNUCED [1]. L’Ouganda avait la deuxième part la plus élevée des exportations de biens intermédiaires et de biens d’équipement à destination des autres pays de la CAE, à 1 % du PIB derrière le Kenya seulement (Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement, 2015; Commission économique pour l’Afrique et Commission de l’Union africaine, 2015b).

Infrastructures: La largeur de bande Internet de 0,8 mégabits par seconde par personne du pays en 2014 le plaçait au 20e rang dans le continent (bien que cette largeur soit toujours beaucoup plus faible que celle du Kenya, pays ayant la largeur de bande la plus élevée en Afrique avec 20 mégabits par seconde par personne). L’Ouganda a la seizième plus mauvaise capacité nette de production d’électricité par habitant en Afrique.

On pourra trouver des renseignements sur les résultats de l’Ouganda en matière d’intégration financière et de convergence des politiques macroéconomiques dans le rapport sur l’indice africain d’intégration régionale et sur le site Web qui lui est consacré.

  • Libre circulation des personnes: Troisième ex-æquo de la Communauté d’Afrique de l’Est (score: 0.7). Les meilleurs résultats dans la Communauté d’Afrique de l’Est sont le Kenya et le (score: 0.8). Deuxième du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (score: 0.52).
  • Intégration commerciale: Deuxième de la Communauté d’Afrique de l’Est (score: 0.94). Le meilleur résultat dans la Communauté d’Afrique de l’Est est le Kenya (score: 1). Cinquième du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (score: 0.75).
  • Intégration de la production: Deuxième de la Communauté d’Afrique de l’Est (score: 0.725). Le meilleur résultat dans la Communauté d’Afrique de l’Est est le Kenya (score: 0.84). Troisième du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (score: 0.61).
  • Infrastructures: Deuxième de la Communauté d’Afrique de l’Est (score: 0.48). Le meilleur résultat dans la Communauté d’Afrique de l’Est est le Burundi (score: 0.84). Dix-huitième du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (score: 0.30).
  • Intégration financière et convergence des politiques macroéconomiques: Troisième de la Communauté d’Afrique de l’Est (score: 0.045). Le meilleur résultat dans la Communauté d’Afrique de l’Est est le Rwanda (score: 0.5). Sixème du Marché commun de l’Afrique orientale et australe (score: 0.43).

Références

[1] Calculé comme la moyenne arithmétique des valeurs suivantes: complémentarité commerciale du pays avec le Market commun de l’Afrique orientale et australe, sa complémentarité commerciale avec la Communauté d’Afrique de l’Est et sa complémentarité commerciale avec l’Authorité intergouvernementale sur le développement.

[2] On pourra trouver des renseignements sur la convergence des politiques macroéconomiques de l’Ouganda dans le site Web consacré à l’indice africain d'intégration régionale.