L’indice est un projet commun de la Banque africaine de développement, de la Commission de l’Union africaine et de la Commission économique pour l’Afrique ; il fait la synthèse des dimensions suivantes : libre circulation des personnes, intégration commerciale, intégration productive, liaisons et infrastructures régionales et convergence des politiques macroéconomiques.

Principales conclusions

Consulter une analyse plus détaillée.

  • Sixième au sein de la SADC (note: 0.555). Septième au sein du COMESA (note: 0.45).  
  • Le pays ayant obtenu la meilleure note au sein de la SADC est l’Afrique du Sud (note: 0.74)

 

COMESA

Classement du Zimbabwe dans la COMESA

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Zimbabwe's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

SADC

Classement du Zimbabwe dans la SADC

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays membres de la communauté économique régionale

Comparer Zimbabwe's notes globales

Intégration commerciale
Infrastructures régionales
Intégration productive
Libre circulation des personnes
Intégration financière et macroéconomique

Analyse des performances du Zimbabwe's selon les diverses dimensions

Libre circulation des personnes: Le Zimbabwe a un score moyen, étant donné qu'il autorise les ressortissants de 27 autres pays africains à entrer sans visa ou avec visa à l'arrivée. Il a ratifié les articles 14, 17 et 18 du Traité de la SADC, qui concernent la libre circulation des personnes, le droit d'établissement et la libre circulation des travailleurs. Le pays n'a pas encore ratifié le protocole du COMESA sur la libre circulation des personnes (CEA, Banque africaine de développement et Commission de l'Union africaine, 2012; CEA, Commission de l'Union africaine et Banque africaine de développement, 2013; CEA et Commission de l'Union africaine, 2015).

Intégration commerciale: Le Zimbabwe a un score moyen. Il a un tarif moyen appliqué élevé de 24% sur les importations en provenance de la SADC; cependant, il a un tariff moyen appliqué de juste 0,1% sur les importations en provenance du COMESA. Son commerce avec le reste du COMESA et de la SADC est relativement important en part de son PIB. En 2013, les importations du pays en provenance des États membres de la SADC se montaient à 33% de son PIB et il se classait cinquième dans le bloc pour cette mesure, derrière le Lesotho, la Namibie, le Botswana et le Swaziland seulement. Il a la neuvième part la plus élevée des importations dans le PIB en provenance du COMESA (3%) parmi les membres du Marché commun. Les exportations du pays (à l'exclusion des réexportations) à destination de la région de la SADC s'établissaient à 23% du PIB, ce qui le plaçait en troisième position parmi les membres de la SADC derrière le Swaziland et la Namibie pour cette mesure. À 2% du PIB, des membres du COMESA, le Zimbabwe a la huitième part la plus élevée des exportations à destination du Marché commun.

Intégration de la production: Le Zimbabwe tombe dans le groupe des pays les plus haut placés pour ce qui est de l'intégration dans les chaînes de valeur régionales. Le pays affiche un score moyen (vingt et unième sur l'ensemble des pays d'Afrique) dans l'indice de complémentarité du commerce des marchandises de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), qui évalue à quel point le commerce d'un pays est complémentaire de celui de ses partenaires. Cela indique que le commerce entre le Zimbabwe et les autres pays de la région peut avoir engendré un certain degré de spécialisation. Du point de vue du commerce intrarégional de biens intermédiaires, l'indice montre que la proportion des biens intermédiaires dans le commerce du Zimbabwe avec la SADC est également élevée. La part des biens intermédiaires dans les importations totales du pays dans la région était en moyenne de 61% en 2014 (soit la moyenne des parts de la SADC et du COMESA), ce qui le plaçait en treizième position parmi les pays qui sont soit membres de la SADC soit membres du COMESA (ou membres des deux). La part des biens intermédiaires dans les exportations du Zimbabwe à destination de la SADC et du COMESA était également élevée à 53% et le plaçait en seizième position parmi les membres du COMESA, de la SADC ou des deux. Le pays est premier dans la SADC dans cette dimension, parce que c'est la moyenne de la période 2010-2013 qui est prise (la période au cours de laquelle des données étaient disponibles pour un vaste éventail de pays).

Infrastructure: Le Zimbabwe était treizième sur l'ensemble des pays africains, de bons résultats. La largeur de bande Internet du pays qui est approximativement de 0,7 mégabit par seconde par personne est la vingt-troisième largeur de bade Internet la plus élevée du continent. La largeur de bande Internet revêt de l'importance pour les communications internationales en ce sens qu'elle soutient le commerce des services. Environ 84% des vols internationaux à destination et en provenance du Zimbabwe en juin 2014 étaient des vols intra-SADC, ce qui plaçait le pays en huitième position au sein de ce bloc, tandis que 46% de ces vols étaient des vols intra-COMESA, ce qui plaçait le pays en quinzième position parmi les membres de la CER.

  • Libre circulation des personnes: Cinquième dans laSADC (score: 0.66). Le pays qui fait le mieuxdans la SADC est le Swaziland (score: 0.70). Sixième dans le COMESA (score: 0.40).
  • Intégration commerciale: Quinzième dans la SADC (score: 0.08).Le pays qui fait le mieux dans la SADC est l'Afrique du Sud (score: 1).
  • Intégration de la production: Premier dans la SADC (score: 0.74). Quinzième dans le COMESA (score: 0.36).
  • Infrastructure: Huitième dans la SADC (score: 0.46). Le pays qui fait le mieux dans la SADC est le Botswana (score: 0.82). Neuvième dans le COMESA (score: 0.47).
  • Intégration financière et convergence des politiques macroéconomiques: Cinquième dans la SADC (score: 0.50). Le pays qui fait le mieux est dans la SADC est l'Afrique du Sud (score: 0.915).