Pourtant, les tarifs ne sont qu’un aspect des entraves au commerce : les mesures non tarifaires – mesures sanitaires et phytosanitaires, variations dans les lois sur l’étiquetage et règles d’origine – peuvent également compromettre le commerce. 

L’IIRA utilise quatre indicateurs pour calculer l’ampleur des échanges commerciaux entre un pays de la région et un autre. Une nouveauté dans l’édition 2019 : la dimension commerciale de l’intégration régionale évalue également la possibilité d’une intégration, à un niveau plus approfondi en indiquant si oui ou non, les pays ont signé ou ratifié l’Accord portant création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf).

  • Part des exportations intrarégionales en pourcentage du PIB : L’indicateur mesure la part de la valeur des exportations intrarégionales de biens en pourcentage du produit intérieur brut du pays.
  • Part des importations intrarégionales en pourcentage du PIB : L’indicateur mesure la part de la valeur des importations intrarégionales de biens en pourcentage du produit intérieur brut du pays.
  • Part du commerce intrarégional  : Elle est définie comme la somme des exportations et des importations intrarégionales d’un pays par rapport au commerce total intrarégional de cette région.
  • Tarifs moyens des importations intrarégionales : Cet indicateur a pour but de déterminer l’effet des politiques qui améliorent ou entravent l’ouverture commerciale. Il mesure les équivalents ad valorem des taux tarifaires minimums qu’un pays a appliqués à ses importations en provenance d’autres pays de sa région.
  • L’indicateur ZLECAf révèle si oui ou non, les pays ont signé ou ratifié l’Accord sur la création de la Zone de libre-échange continentale africaine (ont ratifié = 2 ; a signé = 1, n’a pas signé = 0). La mesure de cet indicateur concerne les pays, pas les communautés économiques régionale.

Principales constatations

Performance globale

Avec un score moyen de 0,383, l’intégration commerciale sur le continent africain a tendance à occuper les rangs inférieurs de l’échelle de notation, ce qui reflète le fait que l’Afrique possède les niveaux moyens de droits à l’importation les plus élevés et les niveaux moyens de barrières non tarifaires les plus élevés au monde. 

Au fur et à mesure que le nombre de pays ratifiant la ZLECAf augmentera et qu’ils commenceront à libéraliser le commerce sur le continent, l’on enregistrera un accroissement des exportations et importations régionales et une hausse des scores en ce qui concerne cette dimension. L’intensification des échanges commerciaux induira une hausse de la demande de capacités de production et d’infrastructures régionales, ce qui stimulera également la croissance dans ces dimensions de l’intégration. 

Les meilleures performances

L’Eswatini est le pays le plus performant d’Afrique en matière d’intégration commerciale, devant la Namibie. Les trois pays suivants qui ont le plus d’échanges commerciaux intrarégionaux sont le Lesotho, l’Afrique du Sud et le Zimbabwe.

Ces classements reflètent le fait que quatre des meilleures performances sont membres de l’Union douanière d’Afrique australe (SACU). La SACU a atteint un niveau très élevé de libéralisation du commerce, revendiquant une union douanière véritable qui crée une forte interdépendance entre les économies participantes. L’autre membre de la SACU, le Botswana, occupe le septième rang au classement continental en matière d’intégration commerciale.

Bien que le Zimbabwe ne soit pas membre de la SACU, il bénéficie d’un taux tarifaire favorable par rapport à la région et il a ratifié la ZLECAf. Les pays les plus performants (par exemple, la Côte d’Ivoire, l’Eswatini, la Namibie et l’Afrique du Sud) ont également ratifié la ZLECAf.

Les pires performances

Le pays le moins intégré dans sa région en matière de commerce est la Somalie. Il est précédé du Soudan, de la Tunisie, des Comores et de l’Algérie. La Tunisie, la Somalie, le Soudan et les Comores ont les tarifs à l’exportation les plus élevés de la région. La mauvaise performance de l’Algérie est peut-être imputable au faible volume de ses importations et exportations intrarégionales.

Afrique

Scores et classement des pays en matière d’intégration commerciale

Pays à forte performance – la note est supérieure à la moyenne des pays
Pays à performance moyenne – la note est proche de la moyenne des pays
Pays à faible performance – la note est inférieure à la moyenne des pays
Note moyenne des pays de l’Afrique

Les pays à performance faible, moyenne et élevée sont classés sur la base d’un intervalle de confiance de 95 % à partir de la moyenne. Dans des conditions linéaires, un score inférieur à 0,333 est classé faible, un score se situant entre 0,334 et 0,667 est considéré comme moyen, et un score supérieur à 0,668 est jugé élevé. 

Dans ce graphique, le « score parmi l’Afrique » représente le score d’un pays par rapport à tous les autres pays africains, pas seulement les membres de la ou des communautés économiques régionales auxquelles appartient le pays en question.

UMA

Scores des pays des indicateurs de l’intégration commerciale,
organisés selon les communautés économiques régionales

Niveau des droits de douane sur les importations
Part intrarégionale des exportations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale des importations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale du commerce au total des marchandises (% du commerce intra-CER)
ZLECA

COMESA

Scores des pays des indicateurs de l’intégration commerciale,
organisés selon les communautés économiques régionales

Niveau des droits de douane sur les importations
Part intrarégionale des exportations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale des importations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale du commerce au total des marchandises (% du commerce intra-CER)
ZLECA

CEEAC

Scores des pays des indicateurs de l’intégration commerciale,
organisés selon les communautés économiques régionales

Niveau des droits de douane sur les importations
Part intrarégionale des exportations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale des importations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale du commerce au total des marchandises (% du commerce intra-CER)
ZLECA

CAE

Scores des pays des indicateurs de l’intégration commerciale,
organisés selon les communautés économiques régionales

Niveau des droits de douane sur les importations
Part intrarégionale des exportations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale des importations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale du commerce au total des marchandises (% du commerce intra-CER)
ZLECA

CEDEAO

Scores des pays des indicateurs de l’intégration commerciale,
organisés selon les communautés économiques régionales

Niveau des droits de douane sur les importations
Part intrarégionale des exportations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale des importations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale du commerce au total des marchandises (% du commerce intra-CER)
ZLECA

SADC

Scores des pays des indicateurs de l’intégration commerciale,
organisés selon les communautés économiques régionales

Niveau des droits de douane sur les importations
Part intrarégionale des exportations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale des importations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale du commerce au total des marchandises (% du commerce intra-CER)
ZLECA

CEN-SAD

Scores des pays des indicateurs de l’intégration commerciale,
organisés selon les communautés économiques régionales

Niveau des droits de douane sur les importations
Part intrarégionale des exportations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale des importations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale du commerce au total des marchandises (% du commerce intra-CER)
ZLECA

IGAD

Scores des pays des indicateurs de l’intégration commerciale,
organisés selon les communautés économiques régionales

Niveau des droits de douane sur les importations
Part intrarégionale des exportations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale des importations de biens (% du PIB)
Part intrarégionale du commerce au total des marchandises (% du commerce intra-CER)
ZLECA
You are currently offline. Some pages or content may fail to load.